Le Laos. L'Asie à la carte !

Ma semaine au Laos commence de beau matin à Luang Prabang, où je déambule, fatigué du décalage horaire mais ravi dans les rues encore désertes. La vieille ville est classée par l'UNESCO au patrimoine mondial et nombreux sont ceux qui la considèrent comme la plus charmante de l'Asie du Sud-Est. Les marchés sont magnifiques, remplis de babioles laotiennes, de fruits frais, légumes, viandes et poissons et de gourmandises à des prix dérisoires. Le passé colonial français a une influence positive sur la diversité de la cuisine : on trouve à côté des délices laotiens également des Cafés sympas proposant baguettes et croissants. Parfait !
Le Laos. L'Asie à la carte !
Avec curiosité et appareil photo

Salut, je suis Tobi Schnorpfeil. Cinéaste et photographe, globetrotteur et aventurier. Avec mes photos et vidéos de voyage je veux inspirer le spectateur et l'inciter à sortir de son quotidien pour vivre ses propres histoires, à rêver de lieux inconnus et possiblement à réaliser ses rêves.
Pour moi voyager signifie s'immerger dans le pays et la vie quotidienne et se tenir à l'écart du tourisme de masse. Je veux capter la véritable beauté la plus authentique possible des lieux – avec les gens qui y vivent. Ce que j'ai toujours avec moi ? Mon appareil photo, ma lampe frontale et ma curiosité démesurée.

Avec curiosité et appareil photo
Avec curiosité et appareil photo
Avec curiosité et appareil photo
Avec curiosité et appareil photo

Des conseils pour le Laos ? Ne jamais louper les levers et couchers du soleil. Emporter-
des shorts et
des t-shirts à séchage rapide – j'adoore les bains de pieds improvisés !

Tobias Schnorpfeil, cinéaste & blogueur

Un peu de chaos. Et beaucoup de beauté.

Deux choses que chaque voyageur en sac à dos doit savoir au Laos : 1. La notion de temps est relative. 2. Les routes y sont très mauvaises. Par contre on se déplace à peu de frais en bus et on peut louer des scooters un peu partout. Les formalités, telles que le permis de conduire, n'intéressent personne. Le scooter permet d'explorer ce pays d'un vert éclatant de son propre chef et pour peu d'argent. Un peu de chaos. Et beaucoup de beauté.

Au quatrième jour j'atteins Vang Vieng - après huit heures de voyage éprouvant en bus sur des routes rocambolesques (voir plus haut). La nuit fût également une épreuve de résistance, grâce aux ronflements de mes co-voyageurs. Je suis reconnaissant quand le tuk-tuk commandé vient me chercher au petit matin à l'auberge de jeunesse pour m'emmener au „Sunrise Hot Air Ballon“. J'espère que mes photos vous permettent de voir à quel point ce lever du soleil fût grandiose. D'ailleurs là haut, tôt le matin je fus également surpris par la fraicheur – bravo pour la veste chaude et légère. .

L'après-midi je profite avec d'autres voyageurs en sac à dos, en flottant dans un pneu de voiture sur la rivière avant de savourer une bière Beerlao avec un curry le soir. Conclusion : de la nature à volonté, de la distraction et des gens sympas - l'essence même pour une journée parfaite au Laos.

Vers le haut